Rosé Piscine, Glisser dans la dite piscine, pisser dans la glycine et autres débilités.

J’en ai assez des rosés de plus en plus pales et avec de moins en moins de gout et de plaisir. Cette mode  » made in france » de rosé de moins en moins rosé et de plus en plus blanc devient absurde. Je comprends que certains rosés à base de cépage gris ( grenache gris, picpoul gris, pinot gris etc..) puissent, allié à une vinification appropriée, être très clair set avoir aussi un bon niveau de qualité.

Mais avec les cépages rouge que fait-on? On peut bien sur limiter le « skin contact », faire du pressurage direct, éliminer les fins de pressurage toujours plus colorés. Mais malgré cela on n’arrive pas à avoir des vins de toutes provenances tous d’un rose tellement pale qu’il en est gris orangé.

Pour arriver à cela on limite la maturité des raisins et/ou on utilise des procédés chimiques de décoloration. C’est idiot !!!

Faire quelques concessions à la mode pourquoi pas, mais vignerons français attention, ce consommateur qui , aujourd’hui, vous demande des « rosés piscine », demain vous punira si vous allez trop loin.